Accueil  >  Pratiques  >  Actus  >  Ils parlent de nous
  • Version imprimable
  • Revenir à la taille initiale
  • Agrandir la taille du texte

Ils parlent de nous

La Nouvelle République du 04/01/2012 - Auteur : Sylvaine Hausseguy

Le pôle santé de l’Envigne, pilote dans la Vienne, vient de souffler sa première bougie et d’élaborer sa première feuille de route, en trois étapes.
Infirmières, kinésithérapeutes, pharmaciens, médecins, dentistes et podologue composent ce pôle unique dans la Vienne.

Depuis un an, des professionnels de santé participent à une belle aventure, ils se sont regroupés autour d'un projet médical commun, au sein du pôle santé de l'Envigne, structure pilote dans la Vienne depuis sa reconnaissance par l'Agence régionale de Santé. Ce pôle multisites (à Lencloître et Scorbé-Clairvaux) qui couvre le Lencloîtrais n'est pas un projet immobilier, une sorte de super-cabinet médical où cohabiteraient simplement tous ces professionnels de santé.

" Transmettre aux habitants cette notion de pôle "
Il s'agit d'une nouvelle organisation pluridisciplinaire mise en place pour répondre aux besoins de santé sur l'aire cantonale. Les objectifs sont de coordonner, d'organiser la permanence des soins, de travailler avec l'hôpital, les structure médico-sociales, les services sociaux, les réseaux gérontologiques, etc. « Il s'agit aussi de mettre en place des programmes d'éducation thérapeutique pour lesquels nous sommes aidés par l'ARS. Ils seront choisis en fonction des différentes pathologies que nous recensons dans le canton comme le diabète, l'hypertension, les risques cardiovasculaires, etc. précise le Dr Josselin Kamga, l'une des chevilles ouvrières de ce projet. C'est encore l'accueil des professionnels en formation, le partage sécurisé de l'information, des pratiques, etc. »

A l'occasion de la dernière réunion de l'année, ils se sont retrouvés pour un moment à la fois studieux et festif. Studieux parce tous ont reçu leur feuille de route. « Nous avons trois gros chantiers, poursuit le praticien. A la fin du premier trimestre nous débuterons notre premier programme d'éducation thérapeutique. Nous avons choisi les risques cardio-vasculaires. Il s'agit d'accompagner un certain nombre de patients en leur proposant des ateliers, prévention de l'obésité, tabac, hypertension. »
Le pôle a une mission pédagogique et elle se développera cette année. « Un autre de nos chantiers : nous allons inclure les apprenants dans le pôle et sur les deux sites afin qu'ils puissent se former à la fois au centre de soins de Lencloître et aussi, ici à Scorbé-Clairvaux. Enfin, nous devons cette année transmettre cette notion de pôle aux habitants. » Ce 3e chantier ne devrait pas poser de difficultés particulières. Le pôle peut déjà s'appuyer sur une expérience d'organisation pluridisciplinaire clairvalaise, lancée en 1990.

Telechargez le fichier : essai